Logo CHAHUT ! le tout petit festival - Retour accueil

Le programme

JEUDI 3 août

Pendant la journée
Ateliers pratiques artistiques

19h
La nuit d’avant • Concert au Temple

20h30
Repas proposés par Philippe Catering et Sylvain nourriture

22h
Duo Rhizottome • Concert en extérieur

La nuit d’avant

Extrait de : Le pas suspendu de la cigogne, Theo Angelopoulos

À François Tanguy
Rêverie – Œuvres chorales de S. Gubaidulina, G. Ligeti, G. Kurtag, B. Britten

« … fragment d’un pan de ciel,
en un monde clos, rigoureusement composé,
de lumières, d’étoiles, de lune, et le noir de la nue,
comme si ce n’était, ce monde, qu’un amas
d’accidentels débris, d’étincelants éclats,
balayés par un cataclysme, et maintenant déversés dans
la paix des espaces célestes, et de ces étendues de bourgs
à la périphérie …
Là, sur cette nuée noire
d’un orage qui ne sévit pas,
suspendus, enlacés, râlants,
nous luttons pour le but suprême de la vie (!)… »
Pier Paolo Pasolini

ATELIER VOCAL EN CÉVENNES

Ensemble Vocal de Molezon et Ensemble La Grande Garabagne
Patrick Condé mise en scène et conception
Juliette de Massy direction et conception
Victor Egéa lumières et dispositif vidéo
Gabriel Condé collaboration artistique

Duo Rhizottome

Crédit : Mathieu Vladimir Alliard

Métissages et inventions

Rhizottome est né de la rencontre de deux instruments : celle du saxophone sopranino de Matthieu Metzger et de l’accordéon d’Armelle Dousset. C’est d’abord dans la rue et les bals qu’ils joueront et construiront leur répertoire à partir de 2008, en France, au Portugal, en Belgique ou en Italie.

Rhizot(t)ome vient d’un terme ancien d’herboristerie désignant le “coupeur de racines”. Leur musique est toujours accompagnée dans sa création de la notion de tradition, avec laquelle on se doit de jouer : renouer avec ses racines pour jouer à s’en défaire. Le jeu consiste également à s’en inventer de nouvelles en allant puiser des couleurs, des textures, des carrures rythmiques dans différents répertoires et régions du monde. Des compositions originales naissent alors de ce processus créatif, révélant des territoires poétiques à conquérir.

Prendre, reprendre, retourner des compositions dont les structures sont empruntées aux musiques traditionnelles, les exploser en envolées improvisées pour mieux les «re-composer», puis les retrouver – presque – intactes. Une musique généreuse et sensuelle qui cherche à rassembler et à partir ensemble, d’où que l’on soit.

Armelle Dousset accordéon – Matthieu Metzger saxophone sopranino

VENDREDI 4 août

Pendant la journée
Ateliers pratiques artistiques

19h

Amour et vie d’une femme • Concert au Temple

20h30

Repas proposés par Philippe Catering et Sylvain nourriture

22h

Récital Marino Formenti • Concert au Temple

Amour et vie d’une femme

Lieder pour voix et piano de Robert Schumann

À l’origine les deux cycles pour voix et piano de Robert Schumann, « Liederkreis op. 24 » (sur des poèmes de Heinrich Heine) et “ Amour et vie d’une femme  “ (sur des poèmes d’Adelbert Von Chamisso) n’ont pas été écrits pour être mis en scène. Mais ces œuvres portent une intensité dramatique telle que nous ne pouvions pas résister à l’envie d’en faire une œuvre musicale théâtralisée.
Une dramaturgie originale tisse la musique, le chant et le texte au jeu de l’acteur nous dévoilant un univers angoissant où l’issue tragique de l’amour est inévitable.
Nous avons décidé de vous raconter l’histoire de ce personnage solitaire, abandonné, enfermé dans une pièce où il imagine de multiples situations.
Son questionnement : Comment ressentir la passion, l’amour ? Jusqu’où est-il nécessaire de l’expérimenter ? Avec quelle force ?

Une femme ressent-elle l’amour différemment d’un homme ?
Dans cette urgence d’expérimenter, il met son corps en jeu jusqu’à se travestir pour être elle, pour être lui, ressentir enfin pour les deux. Il parle de cet amour qui lui fait du mal, de son désir de mort du fait de ne pas être aimé. Finalement qu’est-ce que l’amour ? Ne serait-ce qu’une sensation corporelle ? A-t-on besoin de souffrir en amour pour sentir son corps exister ?
Le personnage chante, souffre, danse avec son ombre, se travestit, il est femme, il est homme, il devient « quelqu’un » à partir du moment où il ressent…

19h – Au Temple

Alejandro Gabor baryton
Emmanuel Olivier piano
Bea Odoriz dramaturgie et direction scénique

Schubert/Ustwolskaya

Crédit : Anneliese Varadielv

Franz Schubert – Sonate in B dur D 960 (1828)
Galina Ustwolskaya – Sonate no.4 (1957)

Marino Formenti est l’un des musiciens les plus passionnants de sa génération en particulier pour son originalité et l’alliage d’intelligence et d’émotion profonde dans la musique. Son travail, tourné principalement vers la musique contemporaine, n’est jamais dissocié du grand répertoire classique et fait des liens permanents entre les styles, les époques et les contextes jusqu’aux musiques non-occidentales et populaires.

Pianiste et chef d’orchestre, il dirige et joue avec les plus grands orchestres du monde entier et a travaillé avec plusieurs compositeurs tels Sciarrino, Kurtag, Lachenmann, Haas ou Beat Furrer.

22h – Au Temple

Marino Formenti piano

SAMEDI 5 août

16h

Maïti Chamboultou • Spectacle jeune public au Temple suivi d’un goûter offert par l’APE

18h

Restitution des ateliers à la Capelle (à côté du Temple)

À partir de 19h…

Flow 2 – alla deriva • Concert en extérieur

À partir de 19h

Repas des producteurs

Maïti Chamboultou

Théâtre/Musique Jeune public

Depuis toute petite, Maïti avait la voix d’un ange et l’énergie d’un lion. La musique et le chant étaient toute sa vie. Léo, son jeune voisin solitaire et triste l’écoutait en secret. Pourtant, un sombre jour, Léo agressa méchamment Maïti et piétina son animal intérieur. Comment vivre en étant cassée ?

Inspiré de faits et de personnages réels mais revisités sous la forme d’un conte, Maïti Chamboultou est un spectacle familial de musique contemporaine, sur l’histoire d’une femme courageuse qui a fait le pari du pardon.

Inspirée du conte éponyme écrit par Nina Lainville, cette petite forme scénique met en scène deux femmes artistes (une chanteuse/comédienne et une percussionniste/danseuse) et aborde avec humour, poésie et honnêteté une thématique universelle et essentielle au vivre ensemble.

16h – Au Temple

Lucie Delmas percussions, claquettes, danse contemporaine, composition
Nina Lainville chant, jeu, composition
Léa Caraballe, création lumières
Frédérique Baliteau mise en scène

Flow 2 – alla deriva

Nuit musicale collective et continue

Poussés par les éléments et le désir d’ouvrir les formes, nous avions proposé de manière très spontanée en 2021, Flow, une nuit musicale continue en extérieur qui pourrait rassembler librement les musiciens. Le plaisir que cela avait été, nous pousse cette année à développer ce format dans une structure plus travaillée. Nous proposerons au public et aux musiciens de s’aventurer dans un concert imaginé comme un grand tapis musical, avec des motifs d’où naîtront des arborescences. Partant d’îlots de musique “écrite” – Brahms, Janacek, Bach, Berio… – nous partirons à la dérive, dans des formes improvisées, en solo, duo ou à sept, expérimentant échos, ré-interprétations, extensions, chaos, fugues et frottements… Ces arborescences connecteront entre eux les différents monde-îlots de musiques dans un flow continu. C’est un jeu, une hypothèse de friche commune, un possible tissage du temps à plusieurs pour continuer d’explorer l’écoute, l’échange, le partage musiciens-public.

19h – En extérieur

Frédéric Anthouard guitares
Marino Formenti piano
Alejandro Gabor baryton
Juliette de Massy soprano
Emmanuel Olivier piano
Frédéric Tétart multi-instruments, électronique
Louise White clarinettes

Les actus

// Concert-Bal Rhizottome

Rhizottome
Vendredi 24 mai 2024

en savoir plus

Les infos pratiques

Tarifs & Réservation
en savoir plus
Accès & Plan
en savoir plus
Hébergement / Restauration
en savoir plus
Espace presse
en savoir plus
Nous contacter
en savoir plus
Newsletter
en savoir plus